Le fish & chips, emblème de la street food britannique.

Cet inoxydable symbole de l’Angleterre aurait été importé par les juifs séfarades portugais, introduisant le « pescado frito » dans la cuisine britannique. Mentionné par Charles Dickens dans Oliver Twist en 1839, le poisson ne rencontrera la frite qu’en 1860, à Londres, pour faire ce mariage si populaire outre-manche.

A l’origine, il était servi dans du papier journal et, même si on en fait toujours des fac-similés, il est désormais servi en barquette, arrosé traditionnellement de vinaigre de malt.

Ce pilier de la gastronomie anglaise se retrouve d’ailleurs sur toute la planète, de l’Australie à la Nouvelle-Zélande, en passant par l’Afrique du Sud et le Canada, jusqu’à essaimer jusqu’à nos friteries belges.

La pomme de terre a toujours été l’accompagnement idéal des produits de la mer, nos « moules frites » nationales en témoignent !