Il y a de l’or dans certains champs à Florenville

Il y a de l’or dans certains champs à Florenville

Ce n’est sûrement pas le premier, et ce sera assurément encore moins le dernier article sur ce tubercule précédé d’une sacrée réputation. Mise en valeur dans de nombreux reportages régionaux et internationaux ; elle prend place dans les cuisines gastronomiques comme dans les plus familiales. Nous parlons bien sûr de la fameuse Plate de Florenville IGP.

Si en 1991, l’idée courait déjà à Florenville de devenir la capitale mondiale de la pomme de terre, ce n’est qu’en 1994 qu’on a commencé vraiment à l’honorer au cours de la fameuse célébration régionale qui battait encore récemment son plein : la fête annuelle de la pomme de terre, organisée par la confrérie des Sossons d’Orvaulx.

Une histoire d’amour entre territoire et pomme de terre

Cette région présente les conditions idéales pour produire cette pomme de terre de qualité.

En 1860 déjà, lors du recensement des différentes variétés de pomme de terre sur notre territoire, la Plate se distinguait d’emblée pour les qualités qu’on lui reconnaît encore aujourd’hui : une chair ferme aux saveurs gustatives reconnues et renommées.

Décrite comme une variété locale au sein de la “Monographie agricole de la région jurassique’ dès 1901, la Plate de Florenville prend racine en Gaume qui lui offre une grande quantité de soleil par an, des pluies plus faibles que sur le reste du pays et des vents moins puissants. Cette région jurassique, composée de sols calcaires et sablo-limoneux présente les conditions idéales pour produire cette pomme de terre de qualité. En effet, le territoire comporte un avantage certain par rapport aux autres sols de la région : un drainage rapide et une terre aérée facilitant, notamment, la formation des racines.

L’histoire raconte que les plates portent maintenant toutes l’appellation de Florenville car ces tubercules transitaient par la gare ferroviaire de Florenville. Une fois le sceau de Florenville apposé sur les caisses de transport destinées à la Belgique entière, il n’en fallut pas plus pour ériger Florenville en porte-étendard de ces fameuses plates.

Un terroir reconnu qui ravit les agriculteurs et les gourmets

La Plate de Florenville IGP se décline en de nombreuses recettes régionales

La Plate de Florenville IGP se décline en de nombreuses recettes régionales. Citons notamment, la touffaye, une étuvée de lard maigre, d’oignons et de pomme de terre gaumaise. Mais également, les roustiquettes gaumaises dont la paternité revient à Noé Lancelot en 1980. Sans oublier, la dernière mais néanmoins fameuse, floriflette, ce plat composé d’oignons, lard maigre, plates de Florenville et fromage d’Orval, dont on doit la création à la confrérie des Sossons d’Orvaulx.

Si elle ravit les palais c’est que sa chair est tendre, ferme et aux légers arômes de noisette, agréable à travailler, sous différentes formes et aussi bien en courtes que longues cuissons.

Tout ceci explique la fierté des producteurs de pommes de terre de la région et sa reconnaissance par une IGP (indication géographique protégée) depuis 2015. Ceci vient forcément mettre en valeur les caractéristiques particulières du territoire gaumais mais également le coup d’œil averti des producteurs qui continuent à veiller au grain pour assurer la qualité formidable de ce produit, et ce, parfois de génération

Crédit photo AOP & IGP De Wallonie